Binhas Global Dental School (BGDS)

Article 4 : Une meilleure communication avec votre laboratoire de prothèse rendra votre exercice plus efficace et plus serein

Par labocast le 4 mars 2021

le boost Binhas Global Dental School

Une meilleure communication avec votre laboratoire de prothèse rendra votre exercice plus efficace et plus serein

L’établissement d’une bonne relation avec le laboratoire sera profitable pour tout le monde : votre équipe et vous-même, votre prothésiste mais avant tout vos patients.

Voici quelles sont les choses à faire et à ne pas faire pour que cette relation se passe au mieux.

Dr Edmond Binhas

Relation-gagnant-gagnant-long
Communiquer-efficacement

Communiquer efficacement

La meilleure façon de communiquer est en face à face. Mais c’est souvent impossible surtout depuis le Covid. Sinon le téléphone ou une visioconférence restent le meilleur moyen. Dès que le traitement est un peu complexe, l’écrit est souvent insuffisant. Ils sont pressés, vous êtes pressés. Aussi, l’oral reste le meilleur moyen de donner un maximum de détails.

Supposer que le laboratoire va comprendre vos attentes avec peu d’explications et de détails

Partez du principe que plus vous donnerez de détails au départ plus vous gagnerez du temps à l’arrivée.

pouce-ok
pouce-pas-ok
Travailler-pour-réduire-les-différences

Travailler pour réduire les différences

Limiter les risques d’incompréhension et les erreurs d’interprétation demande de l’attention des 2 côtés. Un laboratoire a des paramètres techniques à respecter. Si vous connaissez ces paramètres il y aura très peu d’erreurs d’interprétation. Idéalement, le premier appel devrait venir du cabinet. Un laboratoire qui vous appellerait régulièrement est un indicateur de dysfonctionnement.

Accepter des standards de qualité inférieurs

Un laboratoire de qualité doit vous signaler quand les délais sont trop courts ou qu’une empreinte est à refaire. Les laboratoires peuvent parfois accomplir des miracles mais cela ne peut constituer un mode de fonctionnement continu.

pouce-ok
pouce-pas-ok
Encourager-le-feed-back

Encourager le feed-back positif ou négatif

Une relation de confiance exige une communication claire et réciproques sur le fonctionnement de chaque partenaire. Prenez le temps de présenter votre mode de fonctionnement, vos préférences et vos attentes. Chaque partie devrait encourager les critiques constructives et faire des suggestions pour améliorer la qualité des travaux.
Dans ce type de relation chaque partie est plus forte.

Eviter de garder les questions, critiques ou remarques pour vous-mêmes

Vous laisserez le doute et la frustration s’installer. Cela aboutira inévitablement à une tension ou un conflit. Dès qu’un sujet est problématique, abordez-le avec le laboratoire au plus tôt !

pouce-ok
pouce-pas-ok
Travailler-avec-un-laboratoire

Travailler avec un laboratoire qui comprend vos besoins

Si vous avez des préférences ou des habitudes, informez votre laboratoire. Puis assurez-vous que vos remarques sont bien prises en compte. Ayez une conversation transparente en cas de différend mais en restant toujours factuel.

Reprécisez régulièrement vos attentes.

Assurez-vous que le prothésiste a bien compris ce que vous attendez de lui.

pouce-ok
Transformer-les-problèmes-en-opportunités

Transformer les problèmes en opportunités

Lorsqu’un problème survient, il toujours est contre-productif de porter des jugements de valeur et de désigner des responsables. Il est toujours préférable de rechercher des solutions aux problèmes rencontrés. Si l’une des parties a commis une erreur le plus simple est de la reconnaître. Inutile de ne pas assumer votre responsabilité. Cette remarque est valable pour le praticien et pour le prothésiste. En réalité, chaque problème doit être une leçon à tirer de part et d’autre.

Blâmer le prothésiste devant le patient

Qu’il s’agisse du prothésiste ou de l’assistante, c’est toujours une erreur de leur faire porter la responsabilité d’une faute. En effet, c’est à vous que le patient en voudra car c’est vous qui les avez choisis. Il vous en tiendra donc responsable.

pouce-ok
pouce-pas-ok
METHODE-BINHAS