fbpx

COMMUNIQUE DE PRESSE : Du diagnostic à la restauration finale

Par admin le 24 octobre 2019

L’approche globale du laboratoire LABOCAST

Pour faire face aux nouveaux enjeux de la santé bucco-dentaire en France, pour poursuivre la promotion d’une médecine d’exigence au service du plus grand nombre, le laboratoire LABOCAST inscrit son action dans une logique d’évolution continue en développant des partenariats de compétences. Cette approche globale, du diagnostic à la réalisation finale, transforme le prothésiste en partenaire à part entière du praticien, présent tout au long du flux de travail.

De la conception des prothèses à l’accompagnement des pratiques

C’est le soucis de répondre avec précision et performance aux instructions du chirurgien-dentiste qui engage cette mue des prothésistes du laboratoire LABOCAST. La restauration finale, comme son nom l’indique, arrive en bout de chaine, à la suite d’une série d’actions menées par les praticiens. Or, ces actions – diagnostic, prise de teinte, prise d’empreinte – ont grandement évolué avec l’arrivée des nouvelles technologies. Aujourd’hui, la qualité de la restauration finale se joue plus que jamais dès le diagnostic !

Planification numérique, modèles imprimés du projet final, clefs silicones (pour la réalisation en bouche de Mocks-up), conseils de préparation, analyse de l’état des dents et aperçu visuel de la situation avant et après traitement, avec Smile Design By Labocast, l’aide au diagnostic devient une aide à la décision, véritable guide du projet de restauration.

Pour LABOCAST, l’enjeu est désormais d’accompagner le praticien dès les premiers instants de son projet : du diagnostic à la restauration finale, les propriétés esthétiques et fonctionnelles de la prothèse se renforcent ainsi progressivement.

Une approche à 360 degrés pour améliorer la qualité en réduisant les coûts

En partenariat avec Labocast 3D, expert des hautes technologies pour la médecine bucco-dentaire, LABOCAST agit aujourd’hui pour permettre à tous les praticiens de bénéficier des outils de simulation du sourire, de prise d’empreinte (avec le scanner intra-buccal Medit i500) et de prise de teinte numériques (avec Rayplicker) qui assurent une précision haute performance à moindre coût. Ainsi, la prothèse dentaire monolithique zircone hautement translucide et poly-chromatique de chez Ivoclar Vivadent IPS e.max ZirCAD PRIME, réalisée grâce aux outils de CAO/CFAO devient, chez LABOCAST, moins chère que la CCM traditionnelle.

A l’heure des plafonds de prix opposables pour 70% des actes prothétiques, cette approche nouvelle qui relève le défi d’améliorer encore la qualité en réduisant les coûts est peut-être l’une des voies à suivre pour préserver durablement une médecine de qualité et d’exigence.
Elle assure au praticien une qualité constante, reproductible, source de satisfaction et de tranquillité.

Une approche 360 degrés pour développer régulièrement de nouvelles solutions

Mais l’approche 360 degrés, c’est aussi et surtout un changement de regard. Elle consiste à passer de la réponse aux demandes à l’observation des pratiques, dans une logique de service favorable au développement de nouvelles solutions. C’est ainsi l’observation des difficultés dans la planification implantaire et du temps consacré à celle-ci qui a donné naissance, chez LABOCAST, au SMART Guide, un outil simple et sûr pour guider la chirurgie implantaire et la réaliser en toute sécurité en partant d’un projet prothétique idéal.

Un système d’imagerie ouvert, adapté aux outils du praticien, qui conçoit et réalise vos guides chirurgicaux et vos séquences pilotes, partielles ou complètes. En quelques clics, des cas entièrement préparés fiabilisent et apaisent les actes. Les chirurgiens-dentistes renouent ainsi avec assurance et sérénité avec l’implantologie, renforçant avantageusement l’expertise pluridisciplinaire de leurs cabinets.

Question à Grégory Scialom, Président du Laboratoire LABOCAST

Grégory Scialom, vous avez engagé le laboratoire Labocast dans cette approche 360 degrés depuis quelques années. Pouvez-vous nous dire les raisons de cet engagement et quels sont les bénéfices pour le praticien ?

« En effet, depuis de nombreuses années, après avoir considérablement élargi nos 2 gammes de prothèses dentaires, nous agissons en partenariat avec Labocast 3D pour développer un accompagnement global : du diagnostic à la restauration finale, en passant par la planification.

Nous le faisons car depuis la création du laboratoire, il y a plus de 30 ans, nous avons toujours agi pour soutenir la pratique de nos chirurgiens-dentistes. Avant la délivrance de dispositifs médicaux sur mesure, de produits, nous assurons un service. Nous sommes un laboratoire associé à des services. Nous développons des solutions qui simplifient, fiabilisent et enrichissent les pratiques.

Pour le chirurgien-dentiste, c’est tout d’abord de la sérénité retrouvée, l’assurance que nous serons là quoiqu’il arrive, que son partenaire maîtrise chaque étape de son projet de restauration et qu’il peut compter sur nous pour le conseiller tout au long de son flux de travail.

Le chirurgien-dentiste n’est plus seul dans son cabinet, et cela change tout. Les outils numériques assurent et renforcent les échanges entre les équipes du laboratoire et les praticiens. La collaboration gagne en performance. La relation qui s’installe est plus forte.

Ensuite, c’est surtout la possibilité de développer régulièrement des solutions pertinentes qui répondent aux expectatives de nos chirurgiens-dentistes. De la toute première zircone au guide chirurgical qui facilite l’implantologie, nos solutions naissent de l’observation. Nous les développons en concertation avec notre chirurgien-dentiste consultant, totalement intégré à notre laboratoire. Elles sont là pour préserver la liberté des praticiens. Car, c’est libérés des contraintes financières, techniques, logistiques… que nos chirurgiens-dentistes pourront déployer tout leur potentiel, que le patient, pour lequel nous agissons tous, bénéficiera du meilleur soin. »